Démarrage du projet Orchis 1

La Fondation AutonomisHome a entre autres pour mission de lancer des projets novateurs et disruptifs avec une forte valeur ajoutée technologique au service de la personne. A cela s’ajoute son rôle d’incubateur d’idées et d’observatoire de l’évolution des technologies d’aide à l’autonomie pour le maintien des personnes âgées à domicile.

En collaboration avec l’Ecole de la Garanderie (Lausanne), la Fondation lance le projet Orchis 1 qui sera réalisé par un élève qui sera suivi par deux experts techniques. L’objectif est de rendre attentif les jeunes aux conditions de vie de personnes âgées et de contribuer concrètement à l’amélioration de leur situation à travers un apport technique à forte valeur ajoutée. Ce type de projet est aussi formateur pour la maîtrise des technologies comme la mise en place du système de mesure (électronique et principes physiques de la mesure) et la récolte des données sur des intervalles de temps importants (acquisition et traitement des données avec micro-ordinateur programmable).

Le projet Orchis 1 est une première étude de faisabilité visant à établir une possible corrélation entre certains paramètres physiologiques mesurés sur une Orchidée et une situation de détresse d’une personne âgée isolée à son domicile. Cette approche disruptive serait une alternative ou un complément aux capteurs physiques conventionnels actuellement proposés sur le marché de la surveillance ou de la domotique. Nous pensons qu’une relation étroite peut se construire avec le temps entre la personne âgée et l’Orchidée dont elle prend soin régulièrement. La surveillance passive de la plante permettrait de suivre les paramètres vitaux de la personne, un bien-être global, à la place des suivis de déplacement et de fonctionnalité globale issus de l’activité mesurée et rapportée à un profil spécifique appris progressivement avec le temps en s’appuyant sur des algorithmes faisant appel à de l’intelligence artificielle. Les suivis actuels portent sur un écart significatif entre l’activité mesurée et l’activité habituelle.

Le projet Orchis 1 devrait aboutir dans un délai d’une année scolaire sur le choix d’une méthode de mesure des paramètres physiologiques de l’Orchidée, d’un capteur associé, d’une électronique de mesure spécifique, d’une unité portable et programmable pour la collecte des données sur des intervalles de temps importants.

Dr. Ramiro Conde

Président de la Fondation AutonomisHome

Pour en savoir plus : 

Intelligence des plantes, S. Mancuso et A. Viola, Ed. Albin Michel, 2018

Penser comme un arbre, Jacques Tassin, Ed. Odile Jacob, 2018